Zoom sur : le site Le Monde du Tabac, organe de lobbying
679 Vues 0 Aimé

Son nom évoque à dessein le premier quotidien de France, il attrape régulièrement des vapoteurs et non-vapoteurs qui prennent les « informations » qu’il délivre pour argent comptant et pourtant il dissimule complètement son identité : zoom sur lemondedutabac.com, un organe de presse obscur, militant et vicieux…

Lemondedutabac.com : un site d’information peu fier de ses origines

Extrêmement bien positionné dans les résultats de recherche sur toutes les questions concernant le tabac, la règlementation et la cigarette électronique, le site lemondedutabac.com n’est pourtant pas très loquace concernant ses origines.

En effet, si la loi impose que chaque site présente des mentions légales permettant d’identifier les personnes, physiques ou morales, éditrices du site, la convention, elle, prévoit que chaque site en dise plus long sur lui, se présente, présente son comité de rédaction, etc.

Mais avec Le Monde du tabac, pas de ça. Pourtant, le site affirme être « une fenêtre ouverte sur toute l’actualité concernant (…) le tabac. Sans parti pris partisan mais avec une approche ouverte, exhaustive, informative. L’objectif est d’informer, tout simplement, sur des prises de parole, des faits, des chiffres. Tels qu’ils sont. Tels qu’ils peuvent être compris. Une contribution parmi d’autres, à un débat permanent. »

On retrouve là une rhétorique proche de celle des sites de « réinformation », mais là n’est pas le problème. Car en réalité, on découvre que les personnes en charge de la rédaction sont, comme le révèlent le site Arrêt Sur Image et le site du Comité National Contre le Tabagisme, Jean-Paul Vaslin, directeur général de la Confédération des buralistes de France, et Sophie Mechadier, consultante en communication et relation presse !

De fait, on retrouve Sophie Mechadier derrière… le site nous-sommes-13-millions.com, qui se présente comme le site des 13 millions de… "fumeurs, adultes et responsables" !

On comprend dès lors que le site souhaite cacher ses origines : affichant objectivité et exhaustivité, il est en réalité porté par le syndicat des buralistes, sur les conseils d’une consultante en communication et relation presse !

Une stratégie marketing insidieuse

D’une part, le site exploite le nom du premier quotidien de France, à dessein, pour créer la confusion. Nous avons même déjà vu, il y a quelques années, des vapoteurs, sur le grand forum, se demander si le site était une émanation du journal Le Monde !

Mais c’est en particulier l’encart, dans la colonne de droite, qui attire notre attention. Intitulé « L’essentiel », cet encart présente une sélection d’articles du site. Et c’est là que la stratégie insidieuse commence. Car ces titres sont orientés tout en se donnant l’air d’être objectifs :

  • OCB Distribution : 3,6 millions d’euros d’investissement sur le site de Perpignan. Sous-entendu : le tabac crée des emplois et de l’investissement en France…
  • Le modèle français de santé publique en question. Certes ce modèle pose question, mais là, l’objectif est de semer le doute pour discréditer… les mesures anti-tabac !
  • Le lobbying d’Axa. On le sait, le lobbying, c’est mal et ça a mauvaise presse. Tapons donc sur Axa… qui fait du lobbying pour inciter les autres assureurs à abandonner leurs actifs de Big Tobacco !
  • Une pub pour… la Logic Pro !
  • Une pub pour… l’autre site de la confédération des buralistes, le fameux « Nous sommes 13 millions ».

Plus bas, sur la même colonne, un « bilan chiffré » du tabac en France… qui commence évidemment par le chiffre d’affaires du secteur, les recettes fiscales, mais aussi qui évoque le nombre de bureaux de tabac qui ont fermé depuis 2000. Et ce, en oubliant de nous dire, ce que nous révélions dans un précédent article, que ces fermetures ont eu pour effet d’augmenter le CA des bureaux de tabac restant d'une part et que d'autre part les buralistes se partagent un magot de plus de 300 millions d'euros par an, distribué par l'Etat pour compenser les hausses du prix du tabac !

Mais le contenu des articles n’est pas de reste : de façon quasi systématique, le site procède à une désinformation pure et simple en « analysant » absolument toute l’actualité sous un angle biaisé. La ligne éditoriale peut ainsi se réduire à deux points :

  • Discréditer toute action ou dispositif qui mettrait à mal le tabac ;
  • Faire comprendre que le tabac, c’est peut-être mal, mais que ça fait du bien à l’économie française donc il faut accepter les choses telles qu’elles sont sans rien faire pour les changer…

Bref, en tant que vapoteurs, vous savez ce qu’il vous reste à faire concernant ce site : prévenez les gens autour de vous de ce qui se cache derrière la prétendue « réinformation » à l’œuvre. Continuez à militer.

Bonne vape !

Commentaire Facebook