Zoom sur : les nouvelles résistances BVC d’Aspire
740 Vues 0 Aimé

La marque Aspire a fait une nouvelle fois parler d’elle, fin 2014, en mettant sur le marché un tout nouveau système de résistances dédié à ses clearomiseurs et s’appuyant sur une innovation technologique inspirée des pratiques des vapoteurs confirmés : les résistances BVC. Révolutionnaires en termes de qualité de vape sur des atomiseurs tous publics, ces résistances ont su séduire de nombreux vapoteurs. Zoom sur un produit qui confirme Aspire comme une grande marque de cigarette électronique.

Résistances BVC : principe de fonctionnement


BVC signifie Bottom Vertical Coil. En français, cela signifie qu’au lieu d’être horizontale, la résistance est… verticale. La mèche entoure la résistance au lieu de passer à l’intérieur de la bobine formée par le fil résistif. Ce que permet ce type de montage, c’est de favoriser le flux d’air et donc l’aération de la résistance (puisque la bobine de la résistance forme une sorte de cheminée au-dessus de l’arrivée d’air de l’atomiseur, non bouchée par la mèche). Ce faisant, le hit est dopé légèrement et le rendu des saveurs est excellent.

Avec ces résistances BVC, Aspire a su reconquérir de nombreux vapoteurs qui avaient complètement abandonné les clearomiseurs tous publics pour se concentrer sur leurs reconstructibles. Les forums français de cigarette électronique regorgent de témoignages de vapoteurs avouant avoir rangé leurs reconstructibles au placard pour se faire plaisir de manière plus simple avec un Nautilus et des résistances BVC !

De fait, aujourd’hui, grâce à ces nouvelles résistances, Aspire se positionne comme un leader du clearomiseur tout public en proposant une qualité de vape que Kanger n’a pu concurrencer qu’avec le Subtank et ses nouvelles résistances OCC… plus chères et grosses.


Les innovations d’usage au cœur de la stratégie d’Aspire


Mais surtout, ce qui est fascinant dans la création de ces nouvelles résistances BVC par Aspire, c’est que c’est le processus d’innovation de la marque qui révèle une fois de plus toute sa force. Car ces résistances BVC ne sont rien d’autre que la transposition industrielle des résistances verticales (appelées également coils verticaux ou « chimney coils » - résistances cheminées – en anglais, notamment par le célèbre reviewer américain Rip Trippers) réalisées depuis fin 2013 par de nombreux vapoteurs, sur leurs reconstructibles !

Une fois de plus, donc, ce qu’a fait Aspire, c’est d’analyser les usages de la communauté des vapoteurs pour identifier des pratiques nouvelles, performantes et tendance pour proposer au grand public le fruit de ces expérimentations de vapoteurs confirmés un rien geeks.

Quoi qu’il en soit, avec ces nouvelles résistances BVC d’Aspire, vous allez redécouvrir vos e-liquides et votre Nautilus par exemple car vous allez bénéficier d’une grande qualité gustative et d’une vape dense et riche. La seule précaution à prendre avec les résistances BVC est qu’elles exigent de vaper à une puissance supérieure à 10 watts. En-dessous de cette puissance, vous risquez de les noyer. De la même manière, si elles supportent mieux les hautes puissances que les résistances plus classiques, au-delà de 15 à 20 watts, elles risquent de provoquer des dry hit.

Bonne vape !

Commentaire Facebook