Petit manuel d’argumentation à l’usage des vapoteurs
705 Vues 0 Aimé

Face à la désinformation croissante des médias et d’études aux résultats téléguidés, face à l’augmentation du nombre de personnes persuadées que la cigarette électronique est plus dangereuse que le tabac et alors que le Programme National de Réduction du Tabagisme, et ses conséquences sur l’e-cigarette, va entrer en vigueur bientôt, il nous est apparu important d’élaborer un petit guide vous permettant d’argumenter en faveur du vaporisateur personnel quand vous tombez face à un détracteur. Voici notre petit guide d’argumentation à l’usage des vapoteurs.

L’e-cigarette aide à éloigner les jeunes du tabac !

Non, la cigarette électronique ne séduit pas plus les jeunes que le tabac et non, l’e-cigarette n’est pas une « porte d’entrée » vers le tabagisme, comme le prétendent de nombreux articles de journaux et notre chère ministre de la santé. Bien au contraire, même, nous dit l’académie de Paris, via son site, sur la base des premiers résultats de l’étude « Paris sans tabac », menée chaque année par l’Office Français contre le Tabagisme et les Addictions (OFTA).

  • 72% des jeunes de moins de 19 ans qui ont essayé la cigarette électronique ne l’utilisent pas régulièrement ;
  • Seuls 10% des élèves de 12-19, à Paris, vapent régulièrement ;
  • Parallèlement, le nombre de fumeurs a considérablement baissé chez les jeunes parisiens, passant de 20,2% en 2011 à seulement 7,4% en 2015 (pour les 12-15 ans) et de 42,9% en 2011 à 10% en 2015 (pour les 16-19 ans) !

En clair, conclue l’académie de Paris, la cigarette électronique semble plutôt éloigner les jeunes du tabac, sans pour autant les rendre dépendant !

Note : quant à l’argument concernant les goûts fruités, de bonbons, etc. qui seraient destinés à séduire les jeunes, il suffit, outre les chiffres précédemment avancés, de rappeler que les adultes sont les plus friands de ces e-liquides d’une part, et que d’autre part il est tout à fait légal et répandu de vendre des feuilles de papier à rouler composées à partir de tabac aromatisé à la cerise… pour rouler des joints (vu la taille des feuilles, on ne peut imaginer une autre utilisation). Et que cela, c’est légal…

La nicotine n’est pas dangereuse et pas addictive

On nous assomme souvent avec une affirmation selon laquelle non seulement la nicotine rend dépendant mais qu’en plus elle est dangereuse pour la santé. Or :

  • Deux études (une étude française et une étude de l’université Irvine en Californie) ont révélé qu’il est extrêmement difficile de rendre des souris dépendantes, uniquement avec la nicotine pure. Il faut du tabac de cigarette pour rendre les souris rapidement dépendantes. En cause, les inhibiteurs de monoamine oxydase (cf, notre article sur le sujet).
  • Le site Stop-tabac.ch, organe de l’Institut de Santé Globale de la Faculté de Médecine de Genève, rappelle que la nicotine n’est pas à l’origine de la dépendance.
  • La Commission européenne rappelle sur son site que ce n’est pas la nicotine qui est à l’origine de la dépendance mais bien les additifs contenus… dans les cigarettes de tabac.
  • Comme le rappellent les sites de l’INRS, de Sciences et Avenir, de Top-santé, de Doctissimo ou bien d’autres, la nicotine n’a aucune implication dans le développement des cancers ou des autres maladies cardiovasculaires ! D’ailleurs, elle est en vente libre en pharmacie… dans les substituts de sevrage tabagique (que même des adolescents peuvent acheter, oui, oui…).
  • Comme le rappelle Jacques Le Houezec, médecin et chercheur spécialisé sur la nicotine, cette dernière n’est pas plus dangereuse que la caféine.

La vapeur d’e-cig n’est pas plus cancérigène que le tabac

Suite à de nombreux articles parus ces dernières années, de nombreux Français sont persuadés que l’e-cig est plus dangereuse que le tabac. C’est faux, évidemment, et il suffit de rappeler que :

  • Par deux fois, plus de 100 médecins ont signé une tribune en faveur de la cigarette électronique ;
  • Bertrand Dautzenberg, pneumologue réputé et président de l’Office Français contre le Tabagisme et les Addictions, auparavant détracteur de l’e-cig, a fini, suite aux nombreuses études et à ses propres observations, par devenir l’un des plus grands défenseurs du vaporisateur personnel ;
  • Philippe Presles, Gérard Mathern, et bien d’autres pneumologues et tabacologues, inscrits depuis longtemps dans la lutte contre le tabagisme, ne cessent de rappeler que l’e-cigarette est largement moins nocive que le tabac.

Ce qu’il faut retenir, c’est qu’il est absurde et inutile de faire croire que l’e-cig est parfaitement saine. Peu de choses le sont. En revanche, ce que toutes les études sérieuses montrent, c’est qu’elle est largement moins nocive que le tabac. Nous sommes dans une logique de réduction des risques.

  • La dernière étude montrant des effets cytotoxiques de la vapeur d’e-cig sur des cellules a surtout montré que la fumée de tabac a détruit toutes les cellules en 24h là où il a fallu 8 semaines d’exposition intensive pour que la vapeur d’e-cig ait des effets sur les cellules( sans les tuer toutes) ;
  • Les quantités de diacétyle (réputé dangereux) contenues dans les pires des e-liquides américains restent 4 fois inférieures à celles contenues dans la fumée d’1 seule cigarette de tabac et le plus souvent 100 fois inférieures (cf notre article sur le sujet) ;
  • Les fabricants français de e-liquides respectent presque tous la norme Afnor (élaborée en partenariat avec les professionnels français de la vape) qui bannit l’usage du diacétyle ;
  • L’air que nous respirons au quotidien contient des quantités non négligeables de formaldéhyde. C’est uniquement à des températures très élevées (proches du dry burn) que les e-liquides produisent du formaldéhyde !

Et si vraiment ces arguments ne suffisent pas, rappelez à vos détracteurs que le tabac tue, à coup sûr, 78 000 personnes par an rien qu’en France et que 2 fumeurs sur 3 mourront à cause du tabac. Il n’y a rien de plus dangereux que le tabac aujourd’hui, aucune épidémie ne fait autant de morts, aucune guerre depuis 70 ans. Par comparaison, le tabac tue en France plus que la guerre en Syrie (62 500 morts par an environ)…

Bonne vape.

Commentaire Facebook