Comment produire plus de vapeur avec sa cigarette électronique
8498 Vues 0 Aimé

C’est une question que se posent de nombreux vapoteurs, débutants ou pas : comment obtenir plus de vapeur avec une cigarette électronique. Il faut savoir que, dans la production de vapeur d’une cigarette électronique, plusieurs éléments entrent en jeu : le matériel, le e-liquide, la puissance (donc la résistance et la tension). Nos conseils.

Préambule : on ne vape pas comme on fume

Cher lecteur, si vous voulez faire plus de vapeur avec votre cigarette électronique, sachez d’abord qu’on ne vape pas comme on fume. En effet, en tirant de petites bouffées sur une cigarette, on obtient tout de même pas mal de fumée. Mais sur une cigarette électronique, il faut laisser à la résistance le temps de chauffer et au liquide le temps de s’évaporer. Sur une cigarette électronique, donc, on tire des bouffées plus douces et, surtout, plus longues : au moins 3 ou 4 secondes. Si vous tirez de toutes petites bouffées sur votre cigarette électronique, c’est normal que vous ne produisiez pas beaucoup de vapeur.

N.B. : en outre, si le volume de vapeur est moins important après quelques jours qu’au début, c’est peut-être tout simplement que votre atomiseur est encrassé et/ou que votre résistance est fatiguée. Changez de résistance et le problème devrait être résolu.

Faire plus de vapeur : le choix de l’atomiseur

Il faut également savoir que le choix de l’atomiseur est déterminant quant à la production de vapeur de la cigarette électronique. Et ce, pour plusieurs raisons :

  • Le type de montage : résistance simple (simple coil) ou résistance double (double coil) ;
  • Le nombre de mèches
  • L’appel d’air (qui impacte le tirage)

De fait, un atomiseur double coil équipé de 8 mèches et avec un tirage très aérien (comme le clearomiseur iClear 30S d’innokin par exemple) produira inévitablement beaucoup plus de vapeur qu’un simple clearomiseur CE5 type Stardust.

Mais tout dépend également de la température de vapeur que vous voulez : vous pouvez produire un maximum de vapeur chaude ou froide.

Pour les e-liquides fruités ou mentholés par exemple, les clearomiseurs Protank et mini Protank ou T3S permettront de faire beaucoup de vapeur froide. Pour des e-liquides tabac, l’iClear 30S, l’Aspire ET-S BDC ou le Vivi Nova donneront également d’excellents résultats en vapeur chaude.

Et bien entendu, les atomiseurs reconstructibles permettent de faire un saut quantitatif époustouflant dans la production de vapeur, notamment avec des e-liquides « full VG ».

Le e-liquide : déterminant pour faire plus de vapeur

Le e-liquide de cigarette électronique, justement, est également déterminant dans la production de vapeur. En effet, le e-liquide est composé essentiellement de 2 produits :

  • Le propylène glycol : qui favorise le hit et qui sert d’exhausteur de goût ;
  • La glycérine végétale : plus grasse et épaisse et qui favorise le volume de vapeur.

Dès lors, si vous utilisez dans votre cigarette électronique un e-liquide classiquement composé de 80% de propylène glycol et de 20% de glycérine végétale, vous pourrez obtenir pas mal de vapeur… mais vous ne pourrez jamais vous prendre pour la chenille d’Alice au Pays des Merveilles !

Pour produire un énorme volume de vapeur, vous devez en effet vous tourner vers des e-liquides contenant plus de glycérine végétale (au moins 40% de VG)… voire jusqu’aux e-liquides composés à 100% de VG, ou dits « full VG ».

Cigarette électronique et vapeur : La puissance

La puissance joue également un rôle prépondérant dans la production de vapeur d’une cigarette électronique. Si vous vapez à 5W, vous produirez nettement moins de vapeur que si vous vapez à 15 Watts. Or, question simple de physique, la puissance (P) dépend de deux éléments :

  • La tension (U)
  • La résistance (R)

En effet, le calcul de la puissance est le suivant :

P = U²/R

Exemple :

  • Vous avez une résistance de 2,5 ohms. Si vous vapez avec une batterie eGo 650mAh classique (qui délivre environ 3,7 volts), vous vapez à un peu plus de 5 watts. Vous ne produisez pas beaucoup de vapeur.
  • Avec la même batterie délivrant 3,7 volts mais avec une résistance de 1,8 ohms, vous vapez à 7,5 Watts environ. Vous produisez plus de vapeur.

A noter :

  • Les batteries eGo-C Twist, Vision Spinner et équivalents permettent de faire varier la tension de sortie de sa batterie de 3,3 volts à 4,8 volts. Cela permet d’atteindre facilement une puissance de 10 Watts avec du matériel « standard ».
  • Plus vous vapez à des puissances élevées, plus vous risquez d’endommager rapidement la résistance et d’obtenir un goût de brûlé. Faites des tests pour obtenir le rendu souhaité.

Le power vaping

Il existe enfin une méthode venue tout droit des Philippines, réservée aux vapoteurs confirmés, passionnés et un peu fous, et à laquelle nous dédierons bientôt un billet, qui permet de produire un volume de vapeur superlatif : le Power Vaping.

Le principe est en gros de vaper sur un atomiseur dry (un dripper), comme le Trident Dripper par exemple, avec une résistance ultra basse (ULR : Ultra Low Resistance)en microcoil coton, une tension élevée (pour atteindre des puissances supérieures à 10 watts) sur un e-liquide 100%VG avec un gros appel d’air (comme sur le Trident par exemple). Avec cela, vos voisins appelleront les pompiers croyant qu’il y a le feu chez vous…

Grâce à ce billet, vous devriez pouvoir vous équiper de manière satisfaisante pour produire un gros volume de vapeur avec votre cigarette électronique.

Bonne vape !

Commentaire Facebook