Nouvelle étude à charge contre l’e-cig : quand le discrédit continue

Nouvelle étude à charge contre l’e-cig : quand le discrédit continue
810 Vues 0 Aimé

Une nouvelle étude américaine, relayée évidemment par quelques médias français et, surtout, canadiens, vise à discréditer la cigarette électronique comme substitut efficace au tabagisme. La même semaine, les médias belges notamment se font largement l’écho de ce fait divers effrayant concernant un adolescent canadien dont l’e-cig a explosé. Bref, la campagne de lynchage du vaporisateur personnel continue. Problème : aucune mise en perspective avec la nocivité du tabac. Le point par Ciga.

La vapeur d’e-cig nuirait aux défenses immunitaires

Passons sur le torchon de Metronews, mal écrit et peu renseigné, qui prend bien soin, en outre, de faire des liens vers d’autres articles aux titres terrifiants, et intéressons-nous à l’étude américaine dont il est question.

Pour commencer, précisons qu’à notre connaissance, les chercheurs n’ont pas de conflits d’intérêt avec l’industrie du tabac. Nous verrons même plus loin qu’un bon nombre d’entre eux, en bons pneumologues, ont déjà réalisé plusieurs études sur les méfaits du tabac.

Précisons en outre que, dans la mesure où l’accès à l’étude complète est payant (et pas donné), nous devrons nous contenter, pour l’instant, du résumé de l’étude fourni par les chercheurs eux-mêmes.

L’étude, menée sur des souris, a montré les résultats suivants :

  • Il existe un rapport de corrélation (ne pas oublier que corrélation et causalité sont deux choses différentes) entre exposition à la vapeur de cigarette électronique et la mort d’un certain nombre de cellules épithéliales des poumons ;
  • La vapeur de cigarette électronique réduirait la capacité de l’organisme à combattre certaines infections (ici, le staphylocoque doré, cette bactérie responsable par exemple d’otites, conjonctivites, pneumonies, etc.) ;
  • En particulier parce que, parallèlement, la vapeur de cigarette électronique renforcerait la capacité des staphylocoques dorés à résister aux défenses immunitaires.

Il n’est pas question ici de mettre en doute les résultats de cette étude. Nous avions déjà évoqué dans un précédent article concernant la protection de nos enfants que, dans l’état actuel des connaissances, si l’on ne pouvait pas prouver de nocivité du vapotage passif, nous pouvions néanmoins affirmer que, en particulier en hiver et en particulier pour les enfants en bas âge, la vapeur d’e-cigarette pouvait favoriser les maladies de nos tout-petits.

En revanche, on peut s’interroger sur le fait que :

  • Les résultats de cette étude ne sont pas mis en regard des effets du tabac sur les cellules et les staphylocoques dorés ;
  • Personne ne pense simplement à donner des conseils médicaux clairs et explicites sur l’utilisation de la cigarette électronique.

Et les effets du tabac, alors ?

Car une partie de l’équipe de chercheurs a justement, en 2015, mené une étude tout à fait similaire (même protocole, même souche de bactéries - voir ICI également) pour analyser les effets du tabac ! Et, évidemment, à l’instar de la dernière étude sur les effets de la vapeur de cigarette électronique sur les cellules épithéliales, les résultats sont consternants : la fumée de tabac non seulement tue massivement les cellules épithéliales, mais en plus réduit drastiquement la capacité de l’organisme à se défendre contre les infections et renforce considérablement la résistance des bactéries pathogènes !

En conclusions, il est bon d’en savoir plus sur les effets potentiellement nocifs de l’e-cigarette, en particulier sur la santé de nos enfants. Et cette étude nous confirme dans cette recommandation que nous vous faisions il y a quelques mois : tant que faire se peut, évitez de vapoter dans une pièce close en présence de vos enfants.

Néanmoins, ce que vapoteurs et professionnels attendent des scientifiques et des études qu’ils mènent, c’est d’une part de l’objectivité (et donc une mise en parallèle systématique entre les effets du vapotage et les effets du tabagisme – n’oublions pas que la logique reste la réduction des risques !) et d’autre part des conseils avisés sur l’utilisation de la cigarette électronique !

Bonne vape !

Commentaire Facebook