Quel mod choisir : mécanique ou électronique ?
760 Vues 0 Aimé

Vapoteurs, vapoteuses, si vous souhaitez sauter le pas et entrer dans le monde merveilleux des mods, vous vous posez sans doute la question cruciale : « quel mod choisir ? » Et bien souvent, face à l’ampleur de l’offre, la question devient vite : « mod mécanique ou électronique ? Quels avantages et inconvénients de l’un et l’autre ? ». Ciga prend le temps de vous guider…

Modmeca ou électro : kézaco ?

La première différence entre un mod mécanique et un mod électronique, la plus évidente, c’est qu’un mod mécanique ne comporte absolument aucune électronique ; contrairement à un mod électronique…

En d’autres termes, sur un mod mécanique, vous glissez l’accu, vous vissez l’atomiseur, vous vapez. Un point c’est tout. Le modméca délivre ce que l’accu fournit, sans modification aucune de la tension.

A l’inverse, le mod électronique régule la tension de l’accu, au minimum. En effet, la tension de l’accu varie en fonction de son niveau de charge. Le mod électro compense cette variation pour délivrer une tension constante, réglée par l’utilisateur.

Mais ça, c’est la fonction de base ; même uneeGo Twist ou une Vision Spinner savent le faire. En réalité, la plupart des modsélectros proposent de nombreuses fonctions supplémentaires.

Les avantages des mods électroniques

Les mods électroniques présentent de nombreux avantages pour les vapoteurs qui souhaitent privilégier le confort de vape et la facilité d’emploi. Voici un aperçu des fonctions offertes par les modsélectros :

  • Réglage de la puissance : le mod ajuste la tension en fonction de la résistance pour délivrer la puissance sélectionnée. En génaral entre 5W et 20W maximum.
  • Réglage de la tension : le mod ajuste la tension et la régule sur toute la durée de vie de la batterie selon le choix du vapoteur. En génaral entre 3V et 6V maximum.
  • Mesure de la charge restante de l’accu.
  • Mesure de la résistance.
  • Protection contre les décharges brutales, les courts-circuits, les surcharges, etc. En cas de problème, le mod se bloque et affiche un message d’erreur.
  • Bien entendu, les modsélectros offrent une autonomie supérieure aux batteries eGo classiques… mais moindre que les modsmécas !

Le reste est une question de choix esthétique.

Les modsélectros sont donc d’excellentes solutions pour aller un peu plus loin dans la vape et découvrir de nouvelles sensations, découvrir le large choix des atomiseurs en monture 510 et passer aux reconstructibles.

Ainsi, par exemple, si vous souhaitez seulement utiliser des atomiseurs « standards », non reconstructibles, alors il n’est pas forcément utile d’aller vers des modsmecas : les modsélectros feront très bien l’affaire.

Ceci dit, si les modsmécas ont des partisans farouches, c’est qu’ils présentent des avantages non négligeables.

Les avantages des mods mécaniques

Par l’absence d’électronique, les modsmécas présentent de sérieux avantages, pour les vapoteurs fous souhaitant expérimenter une vape différente, mais aussi des avantages bêtement pratiques. Faisons le tour :

  • Solidité, fiabilité et durabilité : comme il n’y a pas d’électronique, il n’y a pas (ou très peu) de panne possible. Votre mod peut tomber dans l’eau, tomber par terre (ce que nous déconseillons évidemment fortement !) : il ne devrait pas en souffrir trop. Un petit nettoyage et ce sera reparti. Essayez d’en faire de même avec un mod électro…
  • L’absence d’électronique permet également de descendre très bas dans les résistances et donc de vaper en ULR (c’est-à-dire avec des résistances inférieures à 1 ohm…).
  • De ce fait, il est possible de vaper à très forte puissance, avec les accus adaptés (IMR Purple comme celle-ci par exemple).
  • Meilleure autonomie : la régulation inhérente aux mods électro a un impact direct sur le rendement… et donc l’autonomie. En conséquence, les modsmecas offrent généralement, à capacité d’accu égale, une autonomie supérieure. 
  • Elégance : les modsmeca sont souvent plus sobres et racés que les mods électro. Mais c’est une question de goût.
  • Question également d’ergonomie : les modsmeca ont toujours le switch en bas du mod. On l’actionne avec toute la main ou le petit doigt. La sensation, la prise en main n’ont rien à voir avec un mod électro classique ou on actionne le switch comme sur uneeGo (sauf avec le iTaste MVP et le iTaste VTR d’Innokin qui privilégient une prise en main proche des modsmeca : à pleine main).

MAIS : les mods mécaniques demandent d’adapter les résistances, du fait de l’absence de régulation. Typiquement, on privilégie des résistances inférieures à 2 ohms. En outre, il convient d’être précis dans le montage de ses coils : l’absence de protection, si elle est un avantage pour les vapoteurs confirmés, peut être pénalisante quand on débute. En outre, quand on utilise des atomiseurs standards avec un mod mécanique, il faut veiller à choisir toujours une résistance inférieure ou égale à 2 ohms.

En résumé :

  • Mod électro : sécurité et facilité d’utilisation avec le risque de panne et la limitation en puissance et en résistance (avec une vape plus séche)
  • Modméca : ergonomie, grande liberté, large autonomie, possibilité de vaper à forte puissance, esthétique racée et vape plus ronde mais montages plus exigeants en reconstructible.

Vous le voyez, le choix entre un modméca et un mod électro est fondamentalement une affaire de goût, de choix esthétique, de confort. Mais nous espérons qu’avec ce guide vous pourrez plus facilement faire votre choix.

Bonne vape !

Commentaire Facebook