Les sels de nicotine : une innovation vapologique
544 Vues 0 Aimé

Ils sont arrivés sur le marché français en 2017, année où ils ont été présentés lors du Vapexpo : les sels de nicotine constituent aujourd’hui une alternative de qualité à la nicotine traditionnelle, en particulier pour les gros fumeurs, les vapo-fumeurs et les gros vapoteurs. Explications.


Comment sont produits les sels de nicotine ?

Pour extraire la nicotine liquide utilisée pour fabriquer les e-liquides de cigarette électronique, les industriels font tremper des feuilles de tabac dans de la soude pour extraire ce qu’on appelle la nicotine-base, un liquide au pH élevé (donc basique). Cette nicotine-base subit ensuite plusieurs traitements afin d’être purifiée et de devenir utilisable en pharmacie, ou dans nos e-liquides de cigarette électronique.

Pour faire des sels de nicotine, qui sont naturellement présents dans les feuilles de tabac, on ajoute à cette nicotine-base de l’acide benzoïque, un additif alimentaire utilisé dans l’industrie comme agent de préservation, provoquant la cristallisation des sels de nicotine.

L’ajout d’un acide dans la nicotine-base fait que les sels de nicotine ont un pH plus bas, aux alentours de 5-6, ce qui se rapproche fortement du pH de la nicotine contenue dans la fumée de cigarettes de tabac.


Les avantages des sels de nicotine

Le pH plus bas des sels de nicotine réduit le hit provoqué par les e-liquides, en réduisant l’irritation de la gorge. De ce fait, il est possible de vapoter des e-liquides à des fortes concentrations de nicotine, et ainsi atteindre sa dose optimale de nicotine plus rapidement.

De ce fait, les sels de nicotine sont idéals pour :

  • Les primo-vapoteurs qui arrêtent de fumer et ont des besoins élevés en nicotine. Ces derniers peuvent vaper un e-liquide dosé à 20mg/ml sans être gênés voire freinés par le hit, quasiment inexistant et beaucoup plus doux avec les e-liquides aux sels de nicotine.
  • Les vapo-fumeurs, qui continuent de fumer pendant leurs pauses cigarettes, en soirée, etc. parce qu’ils n’arrivent pas obtenir satisfaction rapidement avec leur vaporisateur. Avec les sels de nicotine, ils peuvent vaper à des fortes concentrations de nicotine et ainsi obtenir satisfaction plus vite.
  • Les gros vapoteurs qui, avec plus de 10ml par jour, ressentent une légère gêne respiratoire : en réduisant la quantité de vapeur inhalée, ils peuvent retrouver une respiration aisée tout en obtenant la juste dose de nicotine.

Egalement, compte tenu des forts dosages des e-liquides aux sels de nicotine, il est fortement conseillé de les vaper avec des atomiseurs à résistances élevées et destinés à la vape indirecte, comme le célèbre Nautilus d’Aspire. De ce fait, on produit moins de vapeur, on vape moins, on consomme moins de e-liquide mais on inhale, en définitive, autant de nicotine, ce qui permet d’avoir « sa dose ». C’est donc une bonne solution pour les lieux dans lesquels l’entourage peut être gêné par la quantité de vapeur.


Sels de nicotine : dangers ?


Comme souvent, on dispose de peu de recul concernant les sels de nicotine. Cependant, pour le consultant en santé publique et spécialiste de la dépendance tabagique Jacques Le Houezec, les sels de nicotine sont une des formes de la nicotine et ne présentent donc aucun danger. De son côté, le cardiologue spécialiste de la cigarette électronique Konstantinos Farsalinos s’inquiète quant à lui des effets possibles des acides utilisés pour la fabrication des sels de nicotine. De fait, les sels de nicotine contiennent de faibles doses de benzène, dont on ne connaît pas les effets sur l’organisme suite à une exposition prolongée, par inhalation.

En définitive, donc, en attendant des études plus poussées, il conviendrait de faire jouer la prudence en utilisant les sels de nicotine uniquement en transition :

  • Pour arrêter de fumer, puis passer à des e-liquides « classiques », une fois que l’on est prêt à baisser son taux de nicotine.
  • En complément d’une e-cigarette utilisant des e-liquides classiques : un deuxième kit, typé inhalation indirecte, dédié aux liquides aux sels de nicotine, utilisé pour des moments spécifiques (pause cigarette, voiture, soirées, etc.).

Commentaire Facebook