La cigarette électronique en Europe : tour d’horizon
1354 Vues 0 Aimé

Nous avons déjà, dans ces colonnes, fait le parallèle entre les positions comparées de la France et de la Grande-Bretagne vis-à-vis de la cigarette électronique. Il est temps désormais de faire un tour d’horizon européen pour voir un peu si l’herbe est plus verte ailleurs pour les vapoteurs.

La Grande-Bretagne : championne de l’e-cig !

Commençons par l’information qui fait plaisir : nos amis d’Outre-Manche sont manifestement les plus progressistes en Europe… en ce qui concerne la cigarette électronique à tout le moins.

En effet, on compte 2,6 millions de vapoteurs en Grande-Bretagne (tous profils confondus) et, suite notamment à la publication du rapport de la Royal Society of Public Health et son soutien par 12 organisations de santé publique, le gouvernement invite les médecins à encourager leurs patients à adopter la cigarette électronique !

Ainsi, en Angleterre, le nombre de fumeurs baisse considérablement et le gouvernement réussit plutôt bien sa lutte contre le tabac. Ca fait au moins un pays en Europe…

Tour d’Europe de l’e-cig : un bilan plus que mitigé

D’après l’Inpes, la France compte 1,5 millions de vapoteurs réguliers sur un total de 3 millions ; 12 millions de personnes auraient essayé la cigarette électronique. Voilà un repère à garder en tête, car cela place la France en tête sur le marché de la vape en Europe ! Et pourtant, il semblerait que nous soyons l’un des pays les plus stricts vis-à-vis de cette dernière. Pas si sûr cependant…

En Allemagne

2,5 millions de vapoteurs en comptant les vapofumeurs. Pas de restriction particulière, notamment concernant les taux de nicotine. Bref, en Allemagne, c’est un peu le flou juridique et pourtant, la cigarette électronique semble avoir du mal à s’implanter et, surtout, les vapoteurs sont peu engagés.

En Belgique 

Très récemment, le Conseil supérieur de la santé a reconnu l’utilité de la cigarette électronique qui ne sera plus obligatoirement vendue en pharmacie et qui ne devra plus respecter les règlementations des médicaments… mais celles du tabac !

Mais attention : les liquides contenant de la nicotine seront encore vendus exclusivement en pharmacie… Mais cela devrait changer dans les mois qui viennent suite justement aux recommandations du conseil supérieur de santé (CSS).

En Suisse (pas tout à fait l’Europe, donc…)

La vente de cigarettes électroniques est tout simplement interdite en magasin, même si elle est possible en ligne. Vous le voyez : il y a pire ailleurs.

Dans les pays scandinaves

Dans les pays scandinaves, qui connaissent les proportions de fumeurs les plus faibles d’Europe, la législation est très stricte :

  • Au Danemark par exemple, les e-liquides nicotinés sont interdits ;
  • Tandis qu’en Suède, ces derniers sont classés comme médicaments… mais la vente de cigarette électronique est tout bonnement interdite !

Anecdote concernant la Suède et le Danemark : pour aider les fumeurs à arrêter de fumer, ces deux pays avaient encouragé il y a quelques années la consommation de SNUS, une poudre de tabac humide à priser… et ça a marché !

Bref, vous le voyez, l’Europe est finalement à l’image de la France : tiraillée entre différentes positions vis-à-vis du tabac et de la cigarette électronique. Et si l’Angleterre reste l’eldorado du vapoteur, les pays scandinaves, la Suisse et la Belgique sont nettement moins bien lotis que nous…

Bonne vape !

Commentaire Facebook