Zoom sur : la Fiber Freaks et le Cotton Bacon
741 Vues 0 Aimé

Après de nombreux tâtonnements, comme beaucoup de vapoteurs, vous étiez sans doute passé au coton cardé ou au coton japonais « Puff » pour réaliser vos mèches d’atomiseurs reconstructibles. Mais aujourd’hui, il existe deux alternatives saines et ultra-performantes que nous venons de rentrer au catalogue : la française Fiber Freaks et le Cotton Bacon. Retour sur deux matériaux d’exceptions pour vos mèches, en remplacement du coton japonais ou cardé.

La Fiber Freaks

Florent Drauxest un vapoteurfrançais qui cherchait une alternative à la fibre de silice et au coton qui soit à la fois saine pour l’organisme et pour l’environnement (lors de sa fabrication) tout en offrant d’excellentes performances de vape, pour fabriquer les mèches d’atomiseurs reconstructibles. Il aura pour cela rencontré des dizaines de chercheurs, de médecins, d’industriels. La création de la fibre de cellulose de Fiber Freaks s’est ainsi appuyée sur un partenariat avec un laboratoire universitaire. Il a finalement créé la Fiber Freaks, une fibre de cellulose traitée de manière saine, notamment par des enzymes organiques.

C’est donc le premier point en faveur de la Fiber Freaks par rapport notamment au Puff mais aussi au coton cardé : un traitement sain. L’idée étant d’offrir une vape la plus saine possible.
Les autres avantages de la Fiber Freaks sont techniques et intéresseront les vapoteurs exigeants. Très aérée, avec plusieurs densités disponibles, la Fiber Freaks offre une excellente capillarité, ce qui la rend très pratique bien sûr pour un usage dans des drippers, mais aussi, et surtout, pour les atomiseurs de type genesis, en remplacement du mesh. La Fiber Freaks permet en outre une grosse production de vapeur dense sans aucune altération des saveurs. C’est toute la force d’un produit conçu par un vapoteur pour les vapoteurs : on n’est plus dans le bricolage. On utilise un produit dédié à la vape, conçu pour la vape.

Notons enfin qu’’elle est très pratique à utiliser : il suffit, avec des ciseaux bien aiguisés, d’en découper exactement ce dont on a besoin pour faire son coil. Le dosage et la manipulation sont beaucoup plus faciles qu’avec le coton cardé. Et elle s’encrasse beaucoup moins vite que ce dernier. Ce qui vous permettra, si vous ne changez pas de saveur, de conserver le même montage pendant des semaines.

Le Cotton Bacon

Le Cotton Bacon se positionne sur le même créneau que la Fiber Freaks. Il s’agit d’un produit conçu par des vapoteurs pour des vapoteurs dans une optique de vape saine. Le coton utilisé pour fabriquer le Cotton Bacon est donc sain, biologique et subit des traitements sains. Encore une fois l’idée est de limiter l’exposition des poumons de vapoteurs à des produits chimiques potentiellement nocifs, comme c’est le cas avec le coton cardé et le puff (même si, en termes de sécurité sanitaire, le coton cardé est déjà excellent).

Et ici encore, question performance, les vapoteurs exigeants seront ravis : absorption rapide du liquide, énorme capillarité, excellente restitution des saveurs, belle production de vapeur dense, excellente tenue dans le temps. Bref, le Cotton Bacon est du même acabit que la Fiber Freaks ; un matériau d’exception pour des mèches de compétition.

Notons que le Cotton Bacon est également plus facile à manipuler que le cardé. Comme les fibres sont alignées dans le même sens, il suffit de déterminer le diamètre souhaité et de tirer : toute une bande régulière vient d’elle-même. Il suffit ensuite de la découper à la longueur souhaitée pour faire le nombre de coils que vous voulez. Donc peu de pertes.

Son seul défaut : les deux ou trois premières bouffées ont un goût parasite très désagréable qui, étrangement, disparaît absolument par la suite.

Vous l’aurez compris, si nous avons ajouté ces deux produits au catalogue, c’est parce que nous avons beaucoup apprécié leurs qualités, comme de très nombreux vapoteurs. Nous espérons que la Fiber Freaks et le Cotton Bacon vous apporteront la même satisfaction qu’à nous.

Bonne vape !

Commentaire Facebook