Explosion de cigarette électronique : ou quand la bêtise fait la Une

Explosion de cigarette électronique : ou quand la bêtise fait la Une
1104 Vues 0 Aimé

Nos médias étaient en manque de sujets pour faire une nouvelle session de e-cig bashing. Heureusement, il aura suffit d’un imbécile auto-satisfait pour redonner de l’eau à leur moulin. Analyse d’un feu de broussaille médiatique.

De l’explosion d’une batterie à l’explosion d’une e-cig, il n’y a qu’un pas

C’est en effet la première chose qui choque (et qui a choqué la communauté entière des vapoteurs sur le net cette semaine) quand on lit les papiers concernant cet accident : les « journalistes » en charge de la rédaction des articles ne se gênent pas pour avancer des titres purement et simplement mensongers !

Nous avons même trouvé un article qui avance que l’e-cig a explosé DANS la poche du vapoteur PENDANT qu’il « fumait » ! Contorsionniste, donc, le vapoteur ? Ou peu rigoureux, le pigiste ? Penchons pour la seconde solution…

Car, quand on lit le contenu des articles, que l’on écoute les témoignages de la « victime » de l’accident, on se rend compte qu’en fait d’explosion de cigarette électronique, c’est d’une explosion de batterie qu’il s’agit. Plus précisément : d’un accumulateur trimballé sans protection dans la poche de jean d’un conducteur !

Et là, on croit rêver…

Un manquement aux règles élémentaires de sécurité

Cet homme s’est-il donc déjà promené avec une batterie nue de téléphone portable dans sa poche ? Avec des piles peut-être ? Depuis des années maintenant les professionnels de la vape rappellent que le seul danger des e-cigarettes provient d’une mauvaise utilisation de la batterie (comme nous-mêmes le rappelions dans ces colonnes il y a peu) :

  • Résistance trop basse pour le CDM de l’accu ;
  • Accu endommagé ;
  • Accu ou e-cig transporté dans une poche de pantalon, sans protection

Malgré cela, malgré ces évidences, notre « victime » s’installe au volant avec un accu sans protection dans la poche de son jean. Le pire dans cette histoire : il ose porter plainte et se poser comme victime devant les caméras de télévision qui viennent l’interroger.

Demain, le premier crétin qui mettra volontairement la main dans une prise électrique pourra-t-il donc porter plainte et obtenir gain de cause ? Et si je mets ma cigarette électronique dans le micro-ondes et que j’allume, ce sera de la faute de mon e-cig si le tout explose ? Nos chers médias auraient-ils titré « Un toulousain blessé par l’explosion de son iPhone 7 dans sa poche » ? Sans doute pas, car les armées d’avocats de la firme à la pomme se seraient sans doute jetées sur nos chers journaux. Mais la vape ne dispose pas de syndicat, de lobby fort, d’avocats grassement payés. Donc c’est la curée.

Heureusement, au moins un journaliste a fait son travail : celui d’Ouest-France, qui a eu l’intelligence de solliciter l’expertise d’un vendeur de cigarette électronique, qui rappelle qu’on ne doit pas transporter des accus nus dans sa poche

Malheureusement, il n’y en a eu aucun, journaliste, pour rappeler que l’on ne compte qu’un accident de ce type pour 1 million d’appareils, en moyenne, dans le monde comme en France, c’est-à-dire moins que d’accidents liés à des batteries de téléphones portables ou d’ordinateurs portables.

Non, la cigarette électronique ne donne pas le cancer, le sida ou chikungunya, non, les e-cigs ne sont pas des armes (contrairement à ce que certains policiers américains semblent croire…), non les vapoteurs ne sont pas des sectateurs illuminati adorateurs d’une étrange divinité : la vape est juste un moyen efficace et plaisant de se libérer du joug du tabac.

Bonne vape !

PS : on vous remet le lien vers notre Manuel d'argumentation à l'usage des vapoteurs (qui sera mis à jour d'ici peu pour ajouter les accidents de batteries...)

Commentaire Facebook