Se faire rembourser la cigarette électronique par sa mutuelle
4895 Vues 0 Aimé

Mise à jour de notre article sur le remboursement par les mutuelles santé
Plusieurs de nos lecteurs nous ont signalés avoir tenté la démarche et s'être vu répondre par la négative. Il semblerait que certaines mutuelles fassent machine-arrière ou que leurs conseillers au téléphone ne soit pas toujours au fait de la politique de leur société sur la e-cig. Nous vous conseillons donc de nouveau à joindre votre mutuelle avant un achat pour ne pas avoir de mauvaises surprises.

 

Peu de vapoteurs le savent mais il est possible de se faire rembourser des achats de cigarette électronique (matériel et liquides) par sa complémentaire santé, et ce, alors même que l’assurance maladie ne le fait pas. Explications et conseils pour se faire rembourser ses achats d’e-cigarette par sa mutuelle.

Quelles mutuelles remboursent la cigarette électronique ?


Tout d’abord, il convient de préciser que toutes les mutuelles ne prennent pas en charge les dépenses d’achat de cigarette électronique. L’idéal est donc de vérifier son contrat et/ou de contacter votre complémentaire santé pour vérifier si elle le fait. Ceci dit, à la date de rédaction de ce billet (mars 2015), les mutuelles concernées sont les suivantes :


•    Maaf
•    Matmut
•    Axa
•    Malakof Mederic
•    MAE
•    LMDE
•    Radiance
•    Allianz
•    Groupama
•    MMA
•    Direct Assurance
•    AG2R
•    April
•    Aviva
•    CNM santé
•    Générali


Le montant remboursé dépend de chaque mutuelle : si certaines couvrent jusqu’à 150€ de dépenses par an, d’autres ne prennent en charge que 30€/an. Egalement, certaines mutuelles posent des limites au type de matériel ou de e-liquide pris en charge. Encore une fois, donc, il faut contacter votre mutuelle pour savoir précisément quelles dépenses peuvent être prises en compte.


Comment faire pour se faire rembourser ?


C’est très simple, il suffit d’imprimer la facture détaillée de votre achat et de l’envoyer à votre complémentaire santé accompagnée d’une lettre précisant que vous êtes en train de vous sevrer du tabac. Certaines mutuelles exigent également une prescription médicale de sevrage tabagique. Renseignez-vous.

Une fois que votre mutuelle a reçu, validé et pris en charge votre facture, vous êtes remboursé, exactement comme d’habitude pour vos dépenses de santé !

Attention : inutile d’essayer de faire prendre en charge votre achat d’un Mirror par Kato ou d’un Kayfun 4… En général, seules les dépenses permettant d’assurer le sevrage tabagique sont prises en compte : achat d’un starter kit ou d’un ensemble cohérent (batterie/mod + atomiseur) et, surtout, e-liquides. Ce que vous pouvez faire, donc, si votre complémentaire santé couvre une partie de vos dépenses de vape et que vous êtes déjà équipé, c’est de présenter chaque année une facture de e-liquides.
Le principe du remboursement par les mutuelles
C’est exactement comme pour certains actes dits de « médecine douce » ou de « médecine alternative » : même si la Sécu ne les prend pas en charge, pour des raisons commerciales, certaines complémentaires santé se positionnent en les prenant en charge. L’idée étant d’attirer des profils de clients différents avec des offres avantageuses. Mais dans la mesure où la cigarette électronique a été reconnue produit de consommation courante, donc ni produit du tabac, ni dispositif de sevrage tabagique (rappelons qu’aujourd’hui, les vendeurs de cigarette électronique n’ont théoriquement pas le droit de présenter l’ecig comme un moyen d’arrêter de fumer…) cette prise en charge partielle par certaines complémentaires santé n’est pas du tout un signe d’une éventuelle future prise en charge par la Sécu, au même titre que les patches et autres gommes.

Bonne vape !

Commentaire Facebook