Zoom sur : Réactions entre e-liquides et tanks plastiques
2847 Vues 0 Aimé

Les forums regorgent de sujets concernant des réservoirs en polycarbonate, en PMMA ou en polyéthylène qui se fissurent, se ternissent ou semblent « brûlés » par les e-liquides qu’ils ont accueillis. Ciga.fr fait le point sur les réactions possibles entre certains e-liquides et certains types de réservoirs.

Les différents types de réservoirs de clearomiseurs

Aujourd’hui, les fabricants d’atomiseurs proposent 4 types de réservoirs transparents :

  • Les tanks en pyrex (verre borosilicate)
  • Les tanks en polycarbonate
  • Les tanks en polyéthylène
  • Les tanks en PMMA (polyméthacrylate de méthyle… le Plexiglas®)

Tous ces matériaux sont choisis pour leur robustesse et leur capacité à supporter des écarts de température élevés. Aujourd’hui, les principaux composés plastiques sont le polycarbonate et le PMMA qui équipent une grande majorité des clearomiseurs « d’entrée de gamme » et même de nombreux tanks d’atomiseurs reconstructibles. Le PMMA tendant à supplanter le polycarbonate.

La question du polycarbonate et du bisphénol A

En cause : le bisphénol A. En effet, par définition, le polycarbonate des tanks de nos cigarettes électroniques contient du bisphénol A. Or, plusieurs études ont montré que le bisphénol A du polycarbonate migre de manière systématique du polycarbonate au contenu. C’est ce qui arrivait dans les boîtes de conserve (le bisphénol A étant utilisé pour la fabrication des résines époxy qui recouvrent l’intérieur des boîtes de conserve, pour préserver le goût des aliments), dans les biberons (!!), dans les boîtes de conservation en plastique, etc. Or, le bisphénol A a un impact avéré sur la fertilité, les glandes mammaires, le métabolisme, le cerveau, etc. Bref, c’est une véritable cochonnerie.

Le problème, c’est qu’on ne sait pas, et qu’on n’a pour l’instant aucun moyen de savoir, si le bisphénol A des tanks en polycarbonate, qui migre inévitablement dans les e-liquides, représente un danger pour les vapoteurs. En effet : nous ne buvons pas ces e-liquides, nous les chauffons de manière à produire un nuage de fines particules. Dans ces conditions, absorbons-nous du bisphénol A ? Nul ne peut aujourd’hui, dans l’état actuel de la recherche, répondre à cette question.

On ne peut donc ni affirmer qu’il y a un danger à utiliser des clearomiseurs en polycarbonate, ni affirmer qu’il n’y a pas de danger !

Ceci dit, par « principe de précaution », de nombreux fabricants de matériel de cigarette électronique, notamment les fabricants européens, ont fait le choix d’abandonner le polycarbonate au profit du PMMA.

Réaction entre tanks en plastique et e-liquides

Si le PMMA ne contient pas de bisphénol A et est extrêmement résistant, en revanche, l’on sait qu’il se fragilise, devient cassant et se corrode au contact d’acides, de certains colorants alimentaires, d’alcool, etc.

Or, de nombreux e-liquides contiennent justement des colorants alimentaires, des arômes et des additifs qui ont un effet direct sur le PMMA (et le polycarbonate). Essayez par exemple de vaper pendant quelques semaines du SnakeOil dans un clearomiseur eVod… Au bout d’un certain temps, le tank de l’eVod, pourtant un excellent clearomiseur, va se fissurer et/ou devenir blanchâtre et fragile ! Même s’il ne se fissure pas, quand vous allez essayer de le nettoyer, vous devrez tellement forcer qu’il finira par céder. En cause : l’eucalyptus, l’anis, la réglisse, les agrumes, et ce genre de saveurs.

En fait, d’expérience, l’on sait que les saveurs de e-liquides suivantes posent ce genre de problème avec les tanks en polycarbonate et en PMMA :

  • Menthol/menthe (le pire)
  • Eucalyptus
  • Anis
  • Réglisse
  • Cannelle
  • Agrumes (tous, sans exception)
  • Absinthe

Tous ces arômes risquent d’endommager les clearomiseurs avec tank en PMMA ou polycarbonate.

Le polycarbonate, lui, est moins sensible que le PMMA, mais contient du bisphénol A. On n’en sort plus ! La solution : le pyrex. Ce matériau, quoique cassant (bah oui : c’est du verre…) est absolument inerte.

Choisir son clearomiseur en fonction de son e-liquide

Faut-il s’inquiéter ? Non. Tout cela n’est pas grave. C’est juste gênant. Il suffit donc de bien choisir son clearomiseur en fonction de son e-liquide.

  • Pour tous vos e-liquides contenant les saveurs listées ci-dessus, utilisez des tanks en pyrex (comme sur l’Aspire Nautilus, l’Aspire ETS BDC Pyrex, le Melo 4 de Eleaf, le Cubis Pro de Joyetech, etc.).
  • Si vous ne vapez jamais ce genre de saveurs, alors peu importe : choisissez le clearomiseur qui vous plaît le plus, sans avoir à vous préoccuper de sa résistance à vos e-liquides.

Choisissez bien vos e-liquides, choisissez bien vos tanks et vous n’aurez pas de problème. Donc vapez l’esprit tranquille.

Bonne vape !

Commentaire Facebook