Zoom sur le DIY : comment faire ses e-liquides ?
602 Vues 0 Aimé

Alors que la France commence doucement mais sûrement à restreindre le marché de la vape, que la TPD européenne risque un jour d’être appliquée dans notre pays… et que nous intégrons enfin dans notre boutique une catégorie dédiée au DIY, il est temps pour nous de nous fendre d’un petit billet sur le DIY, ou comment faire ses e-liquides maison. Une manière à la fois de réaliser des économies et de ne plus dépendre des fabricants de e-liquide pour une plus grande liberté de vape, tout en maîtrisant mieux les ingrédients que l’on consomme. Place aux explications.

Quel matériel pour faire son e-liquide ?


C’est évidemment la première étape avant de commencer à faire son e-liquide : il faut du matériel. Vous n’allez évidemment pas préparer vos juices dans votre matériel de cuisine. C’est fortement déconseillé ! En effet, n’oubliez pas que la nicotine est un produit toxique. Certes vous direz-vous, dans les dosages que vous emploierez pour fabriquer vos e-liquides, la nocivité de la nicotine sera limitée. Néanmoins, si l’on arrête de fumer avec la cigarette électronique, c’est pour réduire les risques, pas pour en faire supporter de nouveaux à notre famille… Donc pour faire ses e-liquides DIY, on achète du matériel qui ne servira qu’à cela !
Petite liste de course, donc :

  • Des lunettes de protection et des gants latex : ils protègeront vos yeux et vos mains de la nicotine ;
  • Des flacons : en verre, en plastique, à pipette, à aiguille, de 10 ml, de 50 ml, etc. C’est vous qui voyez selon vos préférences, les atomiseurs que vous utilisez (certains peuvent être remplis avec une pipette, d’autres exigent un flacon aiguille) et de votre consommation de e-liquide (plus vous consommez, plus vous irez vers des flacons de grand volume, cela va de soi…) ;
  • Des seringues : pas pour vous piquer, mais évidemment pour doser les ingrédients dont vous aurez besoin en quantités réduites. Prévoyez des seringues de 2 ml, de 5 ml et de 10 ml (voire 50 ml) ;
  • Un ou plusieurs récipients de type béchers pour réaliser vos éventuels mélanges de propylène glycol et de glycérine végétale ou bien simplement pour faire de grandes quantités de e-liquide maison ;
  • Des étiquettes : eh oui, sans quoi, vous risquez d’avoir du mal à reconnaître vos différents flacons et vos différentes recettes…

Une fois que vous aurez tout le matériel, vous pourrez passer aux ingrédients


Les ingrédients pour faire son e-liquide DIY


Il vous faut envisager la fabrication de e-liquide comme une recette de cuisine ou, plutôt, la conception d’un parfum : dans une base aromatiquement neutre vous allez incorporer des arômes et, le cas échéant, des additifs.

Glycérine végétale et propylène glycol

Comme vous le savez, un e-liquide, DIY ou pas, est constitué d’un mélange de propylène glycol et de glycérine végétale. Comme nous l’expliquions dans notre billet « Comment obtenir plus de vapeur » :

  • Le propylène glycol est exhausteur de saveur, neutre d’un point de vue gustatif et favorise le hit. En revanche, il produit peu de vapeur et assèche les muqueuses (et certaines personnes y sont allergiques) ;
  • La glycérine végétale produit beaucoup de vapeur et adoucit le hit mais a une saveur légèrement sucrée et atténue les arômes.


Avec le DIY, vous allez pouvoir doser précisément votre ratio PG/VG pour créer les e-liquides qui vous conviennent. Sachez simplement que plus vous utiliserez de glycérine végétale et plus il vous faudra charger vos e-liquides maison en arômes. En outre, il vous faudra veiller à ce que vos atomiseurs supportent des proportions élevées de VG.
Notre conseil : optez pour une base 50/50. C’est sans doute le compromis le plus satisfaisant en termes de rendu des arômes, production de vapeur, hit et encrassage des résistances.

Les arômes

Une fois que vous aurez choisi et acheté votre base, il vous faudra simplement des arômes pour le DIY, comme ceux que nous proposons dans notre boutique.
Pour vos arômes, vous aurez un choix considérable de saveurs :

  • Arômes tabac
  • Arômes gourmands
  • Arômes fruités
  • Arômes menthes et mentholés


Ce sont ces arômes qui donneront les saveurs de vos e-liquides DIY.
Notre conseil : commencez vos préparations DIY avec un seul arôme. En effet, chaque arôme réagit différemment et il est important de bien les connaître avant de les marier. Sans quoi vous risquez d’être déçu du résultat. Apprenez donc à connaître vos arômes DIY puis commencez les expériences. Quoi qu’il en soit, notamment au début, évitez de mélanger plus de 3 saveurs différentes.
Note : il existe de nombreux arômes DIY complexes permettant de réaliser d’excellents e-liquides complexes en quelques minutes. Il s’agit souvent de saveurs pâtissières ou gourmandes comme des banana split, des roulés à la cannelle, des bavarois à la crème, ce type de saveurs.

Les concentrés

Les concentrés sont en réalité des mélanges d’arômes concentrés, à diluer pour faire des e-liquides. Quelques grandes marques proposent des versions concentrées de leurs e-liquides, comme T-Juice et Vampire Vape. La marque française A&L a également créé ses propres juices dont elle propose des concentrés : nous distribuons ces trois marques.
Avec ces concentrés, il n’y a aucun effort de cuisine à faire, c’est un peu comme si vous achetiez des nouilles chinoises lyophilisées : vous mélangez dans votre base, vous attendez, et c’est prêt à vaper !
Très pratiques et relativement économiques, les concentrés sont excellents pour disposer de juices de qualité professionnelle en quelques minutes.

Les additifs

Les additifs sont des ingrédients particuliers en ceci qu’ils ne constituent que des notes finales que vous apporterez à vos e-liquides : notes lactées, notes sucrées, notes acidulées, notes bonbon, notes de fruits à coque grillés, etc. L’emploi des additifs est plutôt réservé aux vapoteurs qui maîtrisent déjà bien les recettes DIY. Nous y consacrerons un prochain billet.

Le dosage des arômes DIY

Nous allons dédier un article complet sur cette question tant le sujet est vaste. Mais dans un premier temps, sachez deux choses :

  • Dans chaque fiche produit de chaque arôme ou concentré, nous préciserons le dosage recommandé ainsi que le temps de maturation recommandé. Lisez donc attentivement la fiche avant achat pour connaître la marche à suivre ;
  • D’une manière générale, il est préconisé de commencer avec des mélanges à 10% puis d’ajuster ensuite. Concrètement, cela signifie que pour 9 ml de base, vous allez ajouter 1 ml d’arôme ou de concentré. Une fois que vous aurez goûté, vous pourrez ajuster le dosage.

Le steeping/la maturation des e-liquides DIY

C’est enfin le dernier point à savoir avant de se lancer dans le DIY : vos e-liquides maison ont généralement besoin d’une période de maturation qui permet aux saveurs des arômes DIY de se développer et de s’équilibrer, quand il y en a plusieurs.
Ici encore, nous préciserons dans chaque fiche produit le temps de maturation minimal conseillé. Mais sachez que généralement :

  • Les arômes fruités ne demandent pas de temps de maturation, ou seulement quelques heures ;
  • Les arômes tabac demandent un temps de maturation de 48 à 72h ;
  • Les arômes gourmands demandent un temps de maturation pouvant aller jusqu’à 1 bonne semaine ;
  • Les mélanges complexes d’arômes DIY peuvent demander jusqu’à 20 jours de steeping pour développer pleinement leurs saveurs ;
  • Les concentrés sont généralement prêts à vaper mais peuvent être meilleurs après 48h de maturation.


Vous voilà avec des bases pour commencer à préparer vos e-liquides alors lancez-vous dans le DIY.
Et bonne vape !

Commentaire Facebook