Qu’est-ce qu’un clearomiseur ?
1678 Vues 0 Aimé

L’entrée dans le monde de la cigarette électronique nous met face à une grande variété de termes tous plus exotiques les uns que les autres. Cette semaine, intéressons-nous à une pièce importante de l’e-cigarette : le clearomiseur. Qu’est-ce que c’est ? Comment cela fonctionne-t-il ? Quels sont les différents modèles ? Explications.

Qu’est-ce qu’un clearomiseur ?

Dans le monde de la cigarette électronique, on appelle clearomiseur un élément qui regroupe à la fois un réservoir transparent (ou partiellement transparent) et un atomiseur. D’où le nom de clearomiseur : contraction de « clear », qui signifie « transparent », et d’atomiseur, qui désigné l’ensemble résistif qui « vaporise » le e-liquide.

C’est en ceci que l’arrivée des clearomiseurs a révolutionner le monde de la cigarette électronique, notamment pour les débutants. Car avant l’arrivée des clearos, comme on les appelle, les vapoteurs devaient contrôler régulièrement le niveau de e-liquide de leurs réservoirs pour éviter de tirer des bouffées au goût de brûlé. Avec les clearomiseurs, il est désormais possible de vérifier en un coup d’œil si les résistances sont toujours alimentées en e-liquide. Cela simplifie grandement l’accès à la cigarette électronique aux vapoteurs débutants qui peuvent vapoter plus aisément.

Comment fonctionne un clearomiseur ?

Le principe de base d’un clearomiseur est le suivant :

  • Le corps du clearomiseur est un réservoir sur lequel viennent se fixer :
    • D’un côté l’embout buccal, le drip-tip
    • De l’autre une résistance à mèches montée sur un « bottom cap », un élément qui vient assurer l’étanchéité du bas du réservoir
  • Au centre se situe une « cheminée » reliée au drip-tip : c’est la prise d’air

Ainsi, il suffit au vapoteur de verser du e-liquide dans le réservoir. Les mèches vont s’imbiber de e-liquide et, par capillarité, l’amener au contact de la résistance. Quand la résistance chauffe, le e-liquide s’évapore et est aspiré par l’embout buccal. C’est aussi simple que cela.

Quels sont les différents modèles de clearomiseurs ?

Depuis les débuts des clearomiseurs, ces accessoires de cigarette électronique ont beaucoup évolué. De fait, aujourd’hui, la plupart des clearomiseurs sont démontables en tout ou partie pour permettre au vapoteur de réaliser des économies (il peut changer les pièces au lieu de changer tout l’accessoire) et de nettoyer plus facilement son matériel.

En outre, les systèmes de mèches ont évolué. Elles sont désormais le plus souvent longues voire très longues dans les clearomiseurs type Stardust, Vivi Nova, etc. et très courtes sur tous les systèmes à résistances en bas du clearomiseur  comme les eVod BCC, Aspire BDC, etc.

De fait, on peut distinguer deux grandes familles dans les clearomiseurs : les clearomiseurs à résistance en haut et les clearomiseurs à résistance en bas.

Les clearomiseurs à résistance haute :

Il s’agit là des clearomiseurs « standard », ceux qui sont les plus vendus dans les magasins de cigarettes électroniques (type Stardust par exemple). La résistance se situe à l’extrémité supérieure d’une tige creuse (la cheminée d’appel d’air) qui se visse sur le bottom-cap. Cette résistance est entourée de longs brins de mèche (de fibre de silice, de coton, etc.) qui viennent ensuite tremper dans le e-liquide.

Avec cette configuration, la résistance est placée en haut du clearomiseur, près du drip-tip (et donc des lèvres). La vapeur est chaude, voire très chaude, la prise d’air un peu serrée et le hit (sensation de contraction  de la gorge lors de l’aspiration) assez marqué.

Ces clearomiseurs conviennent très bien aux débutants notamment pour les arômes tabac et gourmands.

Les clearomiseurs à résistance(s) basse(s) :

Les clearomiseurs à résistances basses sont de deux types : les BCC et les BDC. Dans les deux cas, le système résistif est situé en bas du clearomiseur et est équipé de mèches ultra courtes qui sont néanmoins constamment en contact avec le e-liquide.

Les clearomiseurs BCC n’ont qu’une seule résistance. Ils délivrent une vapeur froide à tiède, un tirage aérien, un beau volume de vapeur et un hit délicat. Ces clearomiseurs conviennent parfaitement aux e-liquides fruités et mentholés (type eVod, Kanger T2, etc.).

Les clearomiseurs BDC ont deux résistances. Ils délivrent une vapeur tiède à chaude (à cause des deux résistances), ils ont un tirage un peu plus serré, produisent un beau volume de vapeur et un hit correct. Ces clearomiseurs conviennent très bien à de nombreux types de e-liquides mais en particulier aux arômes tabac et gourmands.

Le grand avantage des clearomiseurs à résistance basse (Bottom Coil en anglais) est d’éviter les dry hit, ces bouffées au goût de brûlé qui surviennent quand la résistance chauffe à vide. En revanche, cela se fait au détriment du hit, plus fort sur les clearomiseurs type Stardust.

Commentaire Facebook