Quelle est la composition d’un e-liquide de cigarette électronique ?
629 Vues 0 Aimé

Afin de continuer d’informer les vapoteurs et fumeurs qui souhaitent arrêter le tabac au profit de la cigarette électronique, l’équipe de Ciga.fr a décidé de poursuivre son dossier sur les normes, ingrédients et supposés dangers de la cigarette électronique (voir notre article sur la nicotine vapologique, notre billet sur la norme AFNOR sur les e-liquides et notre papier sur la « maladie des vapoteurs » aux USA). Voici donc un récapitulatif de ce que contient la cigarette électronique.


Du propylène glycol et de la glycérine végétale

La base d’un e-liquide de cigarette électronique est généralement composée d’un mélange de propylène glycol et de glycérine végétale. Plus rarement, et notamment en DIY, un e-liquide peut être composé exclusivement de glycérine végétale. Ces deux produits, largement utilisés dans l’industrie pharmaceutique, cosmétique et agro-alimentaire, ont les fonctions suivantes :

Le propylène glycol (PG) est un solvant non toxique, à la température de vaporisation basse et, surtout, exhausteur de goûts. Il garantit donc non seulement la possibilité de produire de la vapeur sans monter à des températures élevées et permet d’obtenir des e-liquides très parfumés et savoureux, même avec peu d’arômes. Son défaut est d’être allergène (pour certaines personnes) et potentiellement irritant (également pour certaines personnes et quand il est consommé en grandes quantités).

La glycérine végétale (VG) est plus visqueuse et plus douce. Elle « arrondit » les saveurs, leur apporte une note sucrée et maximise la production de vapeur. Son défaut est qu’en arrondissant les saveurs, elle les atténue. Il est donc nécessaire de mettre plus d’arômes dans les liquides contenant un fort ratio de VG.


L’alternative : Le Végétol

En 2014, un binôme de chercheurs poitevins ont mis au point une alternative au propylène glycol et à la glycérine végétale : le Végétol. Le Végétol est obtenu par fermentation de sucres végétaux (contrairement au propylène glycol qui est un dérivé du pétrole) et est donc 100% naturel. Le Végétol est par ailleurs certifié vegan : il ne contient aucun produit d’origine animale, n’est pas testé sur des animaux et aucun produit d’origine animale n’est utilisé pour sa fabrication.

Le grand avantage du Végétol par rapport au propylène glycol (outre son impact environnemental moindre du fait de son origine 100% naturel et végétale) vient du fait qu’il n’est pas irritant. Il révèle tout aussi bien les saveurs sans agresser la gorge. Enfin, ses créateurs disent qu’il favorise en outre l’absorption de nicotine par l’organisme.

A noter : vous pouvez retrouver sur le site Ciga.fr les e-liquides français Liquidarom au Végétol.


Des arômes

Même s’il existe des e-liquides sans arômes (il est en outre tout à fait possible de fabriquer soi-même un e-liquide sans arôme en DIY), généralement, les liquides de cigarette électronique contiennent des arômes. Ils sont parfois artificiels, parfois naturels mais toujours a minima de qualité alimentaire. Ici encore, la norme AFNOR impose certaines règles strictes.


De la nicotine 

Il existe 3 types de nicotines utilisables pour la fabrication de e-liquides de cigarette électronique : la nicotine de synthèse (interdite par la norme AFNOR NF XP D90-300-2), la nicotine naturelle provenant de Chine ou d’Inde et purifiée en Suisse (utilisée notamment pour les gommes, patches et pesticides) et la nicotine vapologique provenant du sud-ouest de la France (cultivée pour VDLV et extraite dans les laboratoires girondins de la marque).

Il convient de rappeler que la nicotine n’est pas cancérigène, pas addictive et pas dangereuse ! Nous vous renvoyons sur ce point à nos précédents articles sur la nicotine : ICI et LA.


De l'alcool (parfois)

La présence d’alcool dans les e-liquides est un peu particulière. D’une part, il faut savoir que si la liste des ingrédients d’un e-liquide ne mentionne pas l’alcool, c’est qu’il en contient moins de 1%. En outre, un e-liquide en contient au maximum 5%. Mais surtout, cet alcool provient en réalité des arômes utilisés pour créer les saveurs du e-liquide : les fabricants de e-liquides n’ajoutent pas d’alcool dans leurs recettes (ou très rarement) !

En effet, l’alcool (l’éthanol pour être plus précis) est le seul solvant des arômes, qu’ils soient alimentaires ou de synthèse, qui soit propre au vapotage. Tous les autres solvants habituellement utilisés par les aromaticiens en parfumerie, cosmétique ou agro-alimentaire sont potentiellement dangereux une fois chauffés (huiles essentielles, huiles végétales, sucres, etc.).

Il faut par ailleurs préciser que l’éthanol, qui a une température d’ébullition basse (78°C) est entièrement vaporisé lors de l’inhalation, qu’il est présent dans des quantités tellement faibles qu’il n’a aucun impact sur la santé et ne provoque aucun effet psychotrope.

Vous le voyez, les e-liquides de cigarette électronique vendus en France ne présentent pas de danger pour la santé, en particulier ceux qui respectent la norme AFNOR. Quant aux effets indésirables, majoritairement provoqués par le propylène glycol, ils peuvent être évités en vapotant un e-liquide à base de Végétol. Vous pouvez donc continuer à vaper sereinement ou arrêter de fumer grâce à la cigarette électronique sans craindre quoi que ce soit !

Commentaire Facebook