Cigarettes électroniques slim : avantages et inconvénients
3682 Vues 0 Aimé

Légères, petites, élégantes et discrètes, les cigarettes électroniques « slim » (ou mini-cigarettes électroniques) attirent de nombreux vapoteurs (et vapoteuses) en quête d’un substitut ayant les dimensions d’une cigarette de tabac. Quels sont les avantages et les inconvénients de ces cigarettes électroniques slim ? Laquelle choisir ? Les conseils de Ciga.fr.

Les avantages des mini-cigarettes électroniques

Si les cigarettes électroniques slim attirent et séduisent tant de vapoteurs débutants, c’est évidemment pour leur taille réduite. Ces mini-cigarettes électroniques adoptent généralement des dimensions très proches de celles d’une cigarette de tabac (moins de 12 cm de long et moins de 10 mm de diamètre) et sont extrêmement légères.

Or, ces dimensions correspondent parfaitement aux besoins de ces vapoteurs qui cherchent un produit discret et facile à transporter. Pour ceux-là, généralement, l’idée de se balader et de vaper sur une cigarette électronique « classique » les rebute : ils veulent arrêter de fumer grâce à la cigarette électronique mais souhaitent conserver une gestuelle proche. D’ailleurs, le plus souvent, les vapoteurs débutants attirés par les mini-cigarettes électroniques cherchent un modèle sans switch, c’est-à-dire permettant de créer de la vapeur sans appuyer sur un bouton mais simplement en tirant dessus, comme sur une véritable cigarette de tabac.

Les inconvénients des cigarettes électroniques slim

Les cigarettes électroniques slim sont de bons produits (enfin tout du moins celles des marques sérieuses et reconnues comme Joyetech ou Kangertech). Néanmoins, il est vain d’espérer des performances de mod dans une mini-cigarette électronique de ces dimensions.

De fait, c’est souvent le principal inconvénient de ces cigarettes électroniques slim : elles offrent des performances plutôt adaptées au fumeur occasionnel ou au petit fumeur :

  • Peu de vapeur
  • Faible autonomie en batterie et en liquide
  • Impossibilité de vaper à la chaine : il est généralement nécessaire de laisser une pause d’au moins 15 secondes entre chaque bouffée, faute de quoi l’e-cig a tendance à chauffer (voire à fuir).

Ceci dit, tout cela est logique : on ne peut pas aujourd’hui, dans l’état actuel de notre maîtrise technologique, obtenir une e-cig de la taille d’une cigarette de tabac (ou presque) avec des performances haut-de-gamme.

Néanmoins, encore une fois, le tout est de connaître ces défauts avant d’acheter une mini-cigarette électronique, pour ne pas être déçu. De nombreux anciens gros fumeurs se sont d’ailleurs déjà équipés de ce type d’e-cig, en complément d’un modèle plus performant mais moins nomade.

Quelle mini-cigarette électronique choisir ?

Dans une offre pléthorique, nous avons fait le choix, chez Ciga.fr, de ne conserver que 2 principaux produits correspondant à la typologie mini-cigarette électronique :

  • La Joyetech 510-T manuelle
  • L’eRoll de Joyetech

Ces deux produits sont les meilleures e-cigarettes slim existant aujourd’hui ; ils offrent une très bonne fiabilité et de bonnes performances. Ce sont en outre les plus petites cigarettes électroniques disponibles actuellement. Il est à noter que la 510-T est manuelle tandis que l’eRoll est automatique (il n’est pas nécessaire d’appuyer sur un bouton pour l’activer : il suffit de tirer dessus comme sur une cigarette de tabac).

Pour celles et ceux qui chercheraient une e-cigarette de petite taille mais offrant des performances plus élevées, il sera préférable de se tourner vers les kits suivants :

  • Kit eVod 650 mAh de Kanger
  • Kit E-Smart 320 mAh de Kanger

Ces deux kits sont d’excellents compromis compacité/performances et sont plus adaptés aux fumeurs moyens (ils conviennent donc également aux petits fumeurs ; voire aux gros fumeurs, notamment en complément d’un kit plus « costaud »).

L’équipe de Ciga.fr espère que ce billet vous aura permis de mieux choisir votre cigarette électronique.

Alors bonne vape !

Commentaire Facebook