Atos dernière génération : le règne du power vaping ?
551 Vues 0 Aimé

Certes l’évolution de la vape va globalement dans le bon sens : diffusion constante de nicotine, contrôle de température, performances optimales, restitution des saveurs, etc. Mais il apparaît que les fabricants de matériel, pour satisfaire des vapoteurs de plus en plus exigeants, semblent oublier les débutants, les fumeurs en quête d’un substitut efficace pour arrêter de fumer et ceux qui aiment la vape « pépère ». Petite réflexion critique sur les atomiseurs de dernière génération.

Air-flow aérien et subohm sont-ils devenus la norme ?

Même sur les groupes Facebook dédiés à la vape et sur les forum, on peut lire ici et là des remarques de vapoteurs expérimentés qui se plaignent de l’évolution du matériel. En effet, aujourd’hui, il semble que la vape en subohm et en inhalation directe soit devenue un standard.

Or, si nous sommes nombreux à aimer les bons gros clouds (soit tous les jours soit de temps en temps pour se faire plaisir), nous sommes aussi nombreux à aimer la vape pépère de tous les jours, du soir. Bref, une vape tranquille qui ne nous emmène pas dans un brouillard londonien à couper au couteau !

En outre, tout le monde n’aime pas le power vaping ! Oui, on peut être vapoteur confirmé et aimer vaper à 1 ohm voire 1,5 ohm, à 10 ou 15 watts maximum.

Le problème, c’est qu’aujourd’hui tous les nouveaux atomiseurs ou presque sont quasi exclusivement conçus pour produire de gros nuages… et donc conçus avec un air flow très aérien et une chambre d’atomisation et une alimentation en liquide conçues pour le subohm. Celui ou celle qui cherche une vape pépère MAIS avec une excellente restitution des saveurs est un peu laissé pour compte. Sauf à se tourner vers des atomiseurs high-end d’avant-dernière génération : Kayfun, Russian, Expromizer, Fogger et consorts. Mais dans les atos à prix abordable, il n’y a plus grand-chose !

Et les débutants dans tout ça ?

Si cette orientation du matériel vers le power vaping peut poser problème à quelques rares vapoteurs confirmés, c’est surtout pour les vapoteurs débutants que cela peut représenter un frein. En effet, quand on débute, on ne peut tout simplement pas adopter l’inhalation directe comme nouvelle manière de fumer et les gros nuages comme pain quotidien !

La transition doit se faire en douceur et les atomiseurs devraient pouvoir offrir, à un prix abordable, à la fois une vape serrée pour une inhalation indirecte mais aussi une excellente restitution des saveurs !

Alors heureusement, l’eGo One par exemple satisfait à peu près cette exigence. Dans une moindre mesure, le Subtank, avec son airflow réglable, permet d’obtenir une vape un peu plus serrée. Dans le monde des reconstructibles, Expromizer et genesis de Youde par exemple satisfont également l’exigence de prix raisonnable, bonne restitution des saveurs et tirage serré. Mais ils restent minoritaires.

Tout cela est-il vraiment gênant ? Sans doute, oui, à long terme. Car à trop vouloir satisfaire les vapoteurs confirmés qui, de fait, dépensent beaucoup dans le renouvellement de matos et la découverte de nouveaux produits, on peut en oublier l’objectif principal de la vape : éloigner le maximum de fumeurs du tabac !

Il reste donc primordial, pour les fabricants, de continuer à proposer des produits de grande qualité, à prix abordable, mais adaptés aux vapoteurs débutants.

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Bonne vape !

Commentaire Facebook